Comment continuer à se former tout en étant en activité ?

Beaucoup de salariés passent par une période de reconversion ou de formation durant leur carrière professionnelle. Cependant, la démarche de formation pour les chercheurs d’emploi et les personnes en activité est différente. Retrouvez dans cet article les différentes alternatives offertes aux salariés pour se former tout en étant en activité.

L’auto formation, se former seul pour plus de liberté

 Beaucoup de salariés font le choix de l’auto formation (ou auto apprentissage) dans le but de développer leur employabilité ou de se reconvertir. Cette pratique, qui repose entièrement sur un principe d’autonomie, permet aux salariés durant leur temps libre d’acquérir de nouvelles compétences via différentes méthodes. Il existe de nombreuses façons pour les salariés de se former par eux-mêmes. On recense notamment :

  • Les cours virtuels (e-formation, e-learning) accessibles de partout grâce à une simple connexion internet, permettant d’obtenir un certificat final ;
  • La méthode du coaching ou des cours particuliers qui permet aux salariés d’acquérir des connaissances par le biais d’une personne possédant une expertise ;
  • Le web de manière générale constitue une véritable mine d’or pour s’auto former. Entre les tutoriels à disposition sur YouTube, les blogs et les sites d’apprentissage, il devient de plus en plus facile d’apprendre les langues étrangères, la bureautique, l’informatique, la comptabilité et bien plus encore ;
  • Les formations à distance d’universités ou d’organismes de formation qui délivrent parfois des diplômes.

Le plan de formation des entreprises

Ce document interne à l’entreprise rassemble l’ensemble des actions de formation définies par l’employeur et les représentants du personnel. Le plan de formation n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé au sein des entreprises. Il permet de proposer aux employés des actions dites d’adaptation au poste de travail ou des actions de développement des compétences. Celles-ci permettent l’évolution ou le maintien dans un poste de travail. Le plan de formation peut octroyer aux salariés le droit à un bilan de compétences, une VAE (validation des acquis de l’expérience) ou des formations participant à la lutte contre l’illettrisme.

La période de professionnalisation

Il vous est également possible de vous former tout en continuant de travailler, et ce grâce à la période de professionnalisation. Cette période financée par l’OPCA possède une durée qui varie selon la taille de l’entreprise. Elle est de 35 heures pour les entreprises de plus de 50 salariés et de 70 heures pour celles de plus de 250 salariés. La période de professionnalisation est une période dédiée à la mise à jour de vos compétences en relation avec votre travail au sein de votre entreprise.

Le CPF, compte personnel de formation

Les salariés, tout au long de leur carrière professionnelle, accumulent des heures de formation destinées à financer des formations permettant de maintenir leur niveau de qualification ou d’obtenir un niveau de qualification supérieur. Ce compte doit être directement activé par les particuliers en ligne. Les salariés gagnent 24 heures de formation par année de travail à temps complet dans la limite de 120 heures. Le crédit passe ensuite à 12 heures par année de travail jusqu’à obtention de 150 heures.

 

Sachez qu’il existe de nombreuses autres façons pour les salariés de se former tout en restant en activité. Qu’il s’agisse de la VAE (validation des acquis de l’expérience) ou encore du CET (compte épargne temps), les options sont diverses et nous vous recommandons de demander conseil auprès de votre entreprise ou d’organismes de formation continue pour obtenir plus d’informations. Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Vous êtes assistant(e) administratif(ve) confirmé(e) et vous cherchez à élargir le champ de recherche de vos futures missions : nous sommes faits pour nous rencontrer ! Contactez-nous au : 06 27 04 69 55

Entrepreneurs : coordonnez l'organisation de votre entreprise durant les vacances d’hiver

Chaque année, à l’approche des vacances d’hiver, le même sentiment refait surface. Un mélange d’excitation à l’idée de passer des moments de détente mêlé à l’angoisse de devoir quitter le travail et déléguer ses tâches. Pas de panique, voici quelques conseils qui vous aideront à vous organiser à l’approche des vacances pour lâcher prise sans culpabiliser en cette période de fin d’année !

Anticipez pour moins stresser

Préparez votre absence au bureau à l’avance pour faciliter le travail de vos collaborateurs et le vôtre au retour de vos vacances. À quelques semaines de votre départ en congés, listez vos tâches à accomplir avant le jour J et priorisez-les. Plus votre absence sera longue, plus il sera judicieux d’anticiper tôt afin de garder une marge d’erreur en cas d’imprévus. Profitez-en pour également lister les tâches à réaliser à votre retour de vacances et réservez les projets moins urgents pour votre retour de congés. Planifiez un créneau dans votre emploi du temps pour la préparation de cette période pré-vacances. To-do list, agenda, à vous de choisir la méthode qui vous convient le mieux.

Confiez des tâches

Un seul mot d’ordre pour un départ en vacances en toute sérénité : délégation. Une fois en vacances, vous ne pourrez plus avoir la main sur les dossiers internes à l’entreprise. La meilleure solution pour garantir un bon suivi de vos projets : déléguer vos responsabilités à un ou plusieurs collaborateurs. Confiez la délégation globale à une personne de confiance ou occupant un poste similaire au vôtre et déléguez vos projets spécifiques à d’autres collègues. Prenez le temps nécessaire pour bien communiquer vos attentes à vos délégués. Si besoin, réalisez un récapitulatif écrit contenant l’ensemble de vos consignes et fixez des jours de contact durant lesquels vous serez joignable pour un échange téléphonique en cas d’incident ou d’urgence.

Avertissez vos contacts professionnels

Avant de partir, pensez à informer vos contacts proches de votre absence tels que vos gros clients ou vos fournisseurs. Pensez notamment à enregistrer un message d’absence sur votre boîte vocale pour rediriger vos appels et assurer un bon relais en votre absence. Faites de même pour votre boîte mail. Précisez votre date de retour et le contact de la personne en charge durant vos vacances. Terminez par un message chaleureux souhaitant de bonnes vacances et de bonnes fêtes à vos interlocuteurs !

Lâchez prise et faites confiance

Une fois vos règles fixées, partez en vacances l’esprit léger et mettez un point d’honneur à vous déconnecter. Si nécessaire, jetez un rapide coup d’œil à votre boîte mail une fois par jour. Dans la limite du possible, essayez de vous abstenir de traiter tout ce qui se rapporte au travail pour éviter les sollicitations de vos collaborateurs. Si vous avez correctement préparé votre départ, tout devrait se passer pour le mieux durant votre absence.

 

Vous souhaitez discuter avec nous de vos besoins en gestion administrative ? Demandez un devis personnalisé gratuit.

Cadeaux d’affaires en fin d’année : ce que dit la loi

Dans le cadre des fêtes de fin d’année et dans le but de conserver de bonnes relations commerciales, il n’est pas rare pour beaucoup d’entreprises d’offrir des cadeaux à leurs plus fidèles clients, mais également à leurs employés. Vous souhaitez vous aussi sauter le pas et récompenser vos partenaires ? Attention, il existe cependant des règles fiscales et sociales qui encadrent cette pratique. Retrouvez plus d’informations dans cet article.

Les cadeaux d’affaires, une démarche bien justifiée

Même si cette pratique est de plus en plus courante, les cadeaux d’affaires sont réglementés par la loi pour éviter le risque de corruption. Ainsi, les cadeaux offerts aux clients doivent être réalisés dans l’intérêt de l’entreprise et leur valeur doit être raisonnable.

L’administration fiscale se charge de vérifier que la valeur des cadeaux ne soit pas exagérée. Cette vérification a lieu au cas par cas en fonction de différents facteurs tels que la taille de l’entreprise ou encore le chiffre d’affaires réalisé avec le client en question. Si le prix des cadeaux n’excède pas 65€ tout compris par an et par salarié, la TVA sera déductible du bénéfice de l’entreprise. Si le montant total des cadeaux faits à l’ensemble de vos clients est inférieur à 3 000€, vous ne serez pas tenu de le déclarer sur le relevé spécial des frais généraux. Dans le cas contraire, il devra y être inscrit et joint au compte de résultat.

Les cadeaux d’entreprise pour vos salariés

Dans le cas des cadeaux offerts par l’entreprise aux salariés, il est nécessaire que leur valeur soit modique et qu’ils soient remis à l’occasion événements particuliers pour que les cadeaux ne constituent pas une forme de rémunération. Si ces conditions ne sont pas remplies, ils pourraient être soumis à une cotisation sociale.

La valeur des cadeaux ne doit pas dépasser 5% du montant mensuel du plafond de la Sécurité sociale (par événement et par année civile), soit 166€ par salarié. De cette manière, le cadeau sera exonéré d’impôt sur le revenu pour le salarié. Pour l’entreprise, les cadeaux pourront être déduits du bénéfice imposable s’ils sont d’une valeur inférieure à 65€ TTC (prix du cadeau, des frais d’emballage et de transport compris).

Faire plaisir à vos clients ou vos employés

Nul besoin de casser la tirelire pour montrer votre reconnaissance à votre entourage professionnel. Du côté des clients et partenaires, les traditionnels paniers garnis sont toujours de mise en période de fin d’année. Le champagne est également un cadeau spécial pour remercier vos clients fidèles ou vos fournisseurs. Pensez également aux chocolats, bouteilles de vin, places de spectacle ou encore aux courts séjours.

Faites plaisir à vos salariés en leur remettant des bons d’achat pour Noël. Libre à eux d’utiliser ces bons comme ils le souhaitent pour se faire plaisir ou gâter leurs enfants !

 

Vous souhaitez discuter avec nous de vos besoins en gestion administrative ? Demandez un devis personnalisé gratuit.

Assistants(es) administratifs(ves) : ayez le sens de l’organisation !

Entre les dossiers papier et les fichiers d’ordinateur, le poste d’assistant(e) nécessite de solides compétences en matière d’organisation. Parce que toute assistant(e) se doit d’être efficace, il est primordial de faire preuve d’organisation pour anticiper les problèmes et rester en contrôle de la charge de travail. Voici quelques astuces pour vous aider à rester organisé(e) !

Planifiez pour gérer votre temps

En tant qu’assistant(e), il est essentiel de prioriser vos tâches et de bien gérer votre temps. En effet, chaque jour des requêtes de dernière minute s’ajoutent à votre dose de travail quotidien et viennent bousculer votre emploi du temps. Notre conseil : prenez un moment en début de journée pour lister vos tâches de la journée dans un ordre d’importance et d’urgence. Il est également possible d’assigner des jours pour chacune de vos tâches. Cette méthode vous permettra de créer une routine et de gagner en efficacité sur le long terme.

Bureau physique et bureau virtuel : rangez au fur et à mesure

Aujourd’hui, la majorité des assistant(e)s ne possèdent plus un, mais deux bureaux. En effet, en plus du bureau physique, les assistant(e)s doivent également gérer le bureau virtuel de leur ordinateur qui contient de nombreux fichiers et dossiers. Afin de rester organisé(e), prenez le temps de ranger vos bureaux au fur et à mesure de l’avancée de votre travail. Pour ce qui est de votre bureau physique, servez-vous de vos tiroirs et classez vos dossiers importants. Si besoin, créez un code couleur pour encore plus de clarté. Gardez les éléments les plus importants (ou ceux que vous utilisez souvent) à portée de main et facile d’accès. Traitez votre bureau virtuel à la même enseigne et mettez un point d’honneur à le garder organisé. Créez des dossiers ainsi que des sous-dossiers si besoin pour ranger vos documents. Enfin, pensez à nommer vos fichiers de manière claire et compréhensible pour pouvoir les retrouver simplement en cas d’urgence.

Quelques outils pour faciliter votre travail au quotidien

Afin d’optimiser votre organisation, il peut être intéressant de vous équiper de différents outils. En plus des outils bureautiques, de nombreux éléments permettent de faciliter votre quotidien. Pensez notamment à opter pour un gestionnaire de tâches ou utilisez un agenda afin de garder un œil sur votre programme au fil de chaque journée. Ce matériel supplémentaire agit en réalité comme une sorte de mémoire externe qui vous permettra de ne pas omettre d’oublis et ainsi de rester efficace jour après jour.

 

Vous souhaitez discuter avec nous de vos besoins en gestion administrative ? Demandez un devis personnalisé gratuit.

Comment organiser efficacement vos journées d’assistant(e) ?

Derrière le poste d’assistante se cachent de nombreuses tâches variées au quotidien. Une bonne gestion du temps est donc essentielle pour jongler entre les différents impératifs chaque jour. Voici quelques conseils pour vous aider à rester efficace dans votre travail !

Réalisez un auto-diagnostic de votre rythme de travail

Dans un premier temps, il peut être intéressant de réaliser un auto-diagnostic pour évaluer votre gestion du temps. Pour cela, apprenez à estimer le temps que vous accordez chaque jour à vos différentes tâches quotidiennes. Plus vous aurez conscience du temps que vous prenez pour réaliser votre travail, plus vous saurez faire face aux interruptions et aux urgences. Si besoin, exercez-vous à réaliser une tâche dans un timing donné pour être davantage efficace. En observant la répartition du temps sur vos journées, vous serez en capacité d’identifier vos points forts et vos faiblesses (soit les tâches sur lesquelles vous êtes efficace ou non). Parce qu’il faut parfois savoir perdre du temps pour en gagner, l’étape de l’auto-diagnostic peut s’avérer très efficace, à condition d’être réalisée avec sérieux.  

Élaborez un plan de travail quotidien

Au quotidien, vous gagnerez en efficacité en établissant un plan de travail journalier. Chaque jour ou une fois par semaine en fonction de votre préférence, listez et priorisez vos tâches. Prenez le temps de bien distinguer les tâches importantes et les tâches urgentes, celles-ci doivent être traitées en priorité. Restez à jour dans votre travail grâce à un agenda ou à un gestionnaire des tâches vous permettant de planifier chacune d’entre elles. En élaborant un plan de travail, vous pourrez structurer votre temps afin de rester réactive. Sachez que l’organisation sera votre véritable alliée pour réussir dans votre métier et ne pas vous laisser déborder par le travail. Pourquoi ne pas mettre en place une routine quotidienne ? Commencez par une vérification de vos mails en début de matinée, puis traitez les tâches présentes sur votre agenda une à une. Enfin, terminez la journée en listant les tâches à effectuer le lendemain et organisez votre bureau en fin de journée pour garder un espace de travail correctement ordonné. À vous d’imaginer votre routine travail en fonction de votre rôle au sein de l’entreprise.  

Anticipez pour faire face aux urgences

Chaque jour, les assistantes font face à des imprévus qui interrompent leur travail et causent parfois des retards. Pour vous aider à maintenir le cap, la règle d’or est d’anticiper. Identifiez les tâches qui vous demandent davantage de temps ainsi que les voleurs de temps (appels téléphoniques, réunions, entretiens, visites, etc.). Mettez un point d’honneur à faire preuve d’organisation. Soyez méthodique et anticipez également les besoins de votre équipe ou de votre service en interne, cela vous fera économiser du temps précieux. Faites remonter les informations importantes à votre patron ou aux interlocuteurs concernés. Il est essentiel de bien faire circuler les informations importantes afin d’éviter les pertes de temps inutiles. Toutefois, sachez également dire non lorsque cela est nécessaire, vous ne serez pas toujours en capacité de gérer une multitude de tâches à la fois. Privilégiez toujours la qualité de votre travail à sa quantité.   Vous souhaitez discuter avec nous de vos besoins en gestion administrative ? Demandez un devis personnalisé gratuit

Comment gérer, sans stress, votre activité de haute saison ?

La haute saison approche pour vous ?  Tout gérant d’activité saisonnière sait à quel point ce moment de l’année est crucial. Plus d’activité, plus de revenus, certes, mais aussi plus de tâches à accomplir, plus de personnel, plus de sollicitations, et uniquement 24h dans une journée … Une mauvaise organisation et gestion du temps n’est pas sans conséquences. Elle vous met directement sur la voie  du « burn-out » ou pire de l’échec de cette saison si attendue ! Savoir gérer la surcharge de travail, c’est d’abord savoir bien s’organiser. Fermez-les yeux, inspirez, soufflez, rouvrez les yeux et lisez nos clés pour gérer sans stress votre activité de haute saison …  

Clé 1 : Préparez en amont votre haute saison

Si vous avez du recul et quelques saisons derrière vous, les mauvaises expériences passées doivent être passées au crible. Listez vos précédents échecs puis envisagez une ou plusieurs solutions alternatives pour pallier au problème. Les moments creux d’avant saison pourront  vous servir de phases de tests. Si vous parvenez à anticiper ces problématiques avec une nouvelle organisation, il sera d’autant plus aisé de supporter ces tâches lors de la haute saison. Vous vous rendrez compte très rapidement de la faisabilité. Aussi, n’ayez pas peur de tester plusieurs solutions.

Directement impactés par la situation, vos collaborateurs, peuvent être mis à contribution.  « Brainstormez » ensemble, avec ce genre de problématique, plusieurs têtes valent mieux qu’une. C’est aussi l’occasion de faire confiance (si ce point fait défaut), pour mieux déléguer le moment venu.

Clé 2 : Gérez vos priorités pendant la haute saison

Pour bien articuler vos journées, et avoir une bonne gestion du temps il faut vous focaliser sur les tâches à forte valeur ajoutée. Formulé autrement, quelles tâches dois-je effectuer en priorité pour optimiser ma rentabilité ?  Prenez le temps de décortiquer le déroulé d’une journée type, et toutes les tâches que vous réalisez. Le temps que vous gagnerez sur un aspect moins productif pourra être ré imputé sur un secteur clé et prioritaire.

Clé 3 : Déléguez certaines tâches durant la haute saison

Vous avez listé l’ensemble de vos tâches ? Parfait !  Premièrement isolez les tâches prioritaires et obligatoires. Enfin, surlignez celles qui peuvent être déléguées en interne ou en externe. Parce que vous n’êtes pas doté du don d’ubiquité, vous avez recruté du personnel pour réaliser tout un lot de tâches, il est temps de leur confier pour de vrai ! Si vous estimez que celles-ci ne sont pas remplies correctement, faites le point avec eux, en fin de service ou en fin de journée.  Inutile de rajouter du stress au stress pendant le rush.

Clé 4 : Pensez à vous !

Si vous vous effondrez, tout s’effondrera comme un château de cartes. Même si vous vous sentez prêt à gérer cette saison d’un trait, et pensez avoir tout prévu et envisagé, une fois que vous n’êtes plus au travail : pensez à VOUS ! Défoulez-vous, faites du sport, prenez l’air, voyez des amis, autant d’activités qui vous permettront de capitaliser une toute nouvelle énergie. Une fois bien « défoulé » à l’extérieur, gardez un espace pour vous, coupez pour de vrai, ne soyez disponible que pour votre bien être. Profitez-en pour faire de petites siestes à moments fixes ou mieux encore quelques vraies nuits de sommeil.

4 clés, 4 sésames pour vous permettre de conduire votre navire à bon port pendant votre période de haute saison. Anticipation, gestion du temps et des priorités, délégation, et enfin bienveillance envers soi même. Une clé reste toutefois maîtresse dans le trousseau : la délégation ! Cette clé là, vous permet de vous dégager une ressource indispensable : du temps !  Externaliser certaines tâches vous permet d’alléger considérablement votre planning, ainsi vous restez focus sur vos objectifs et tenez bon la barre. Pensez-y ! 

 

Vous souhaitez discuter avec nous de vos besoins en gestion administrative ? Demandez un devis personnalisé gratuit.

La gestion des congés payés, parcours du combattant ?

Pour un dirigeant, l’arrivée de l’été rime avec congés payés. La gestion de ceux-ci, outre le cadre légal qui doit être respecté,  peut s’avérer être un véritable casse-tête ! Des deux côtés de la balance, chacun souhaite ce qu’il y a de mieux pour lui-même. Vos employés veulent tous partir en même temps, c’est une évidence, et de votre côté, vous devez tout mettre en œuvre pour que votre petite entreprise ne pâtisse pas du manque d’effectif.  Bien s’organiser est une règle d’or ! Découvrez nos conseils pour passer ce moment sans stress !

Les congés payés s’anticipent en amont

L’anticipation est une carte maîtresse dans votre jeu de chef d’entreprise ! Prévoyez large, et anticipez la gestion des congés payés dès le mois de janvier.  Pour faire le point en amont, récupérez auprès du RH ou de la comptabilité le solde de chacun de vos employés. Enfin, proposez à votre personnel de vous faire  part de leurs vœux le plus tôt possible. Vous aurez ainsi le temps de créer vos plannings, exaucer les souhaits de tous, tout en ayant plus de visibilité sur l’organisation de vos différents services. Plus les demandes sont effectuées tôt, moins vous aurez à résoudre de conflits à la dernière minute.

Fixez un cadre pour ne pas vous laisser déborder

C’est à vous de fixer les règles et de créer un cadre de contraintes non-négociable. Deux aspects sont à prendre en compte : les intérêts de votre entreprise, et ceux de votre personnel. Réunissez votre équipe et partagez les règles, assurez-vous qu’elles soient admises par tous. N’hésitez pas, si le climat le permet, à proposer à votre personnel de s’entendre sur les créneaux voulus.  En cas de conflit, restez à l’écoute des problématiques et contraintes de chacun, l’ambiance n’en sera que meilleure. Si vous devez trancher entre deux collègues, en bon manager, pensez à prendre ce point en considération l’année suivante.

Déléguez les tâches durant les congés payés

Un ou plusieurs départ en congés payés, ne doit pas forcément rimer avec une trop lourde surcharge de travail pour vous, ou ceux qui restent en poste ! Faites le point sur l’ensemble des tâches qui ne seront plus assurées pendant les congés. Certaines indispensable au fonctionnement de l’entreprise pourront être réalisées par les membres du personnel présents, d’autres mises en pause. Parfois, pour assurer la continuité des services, une  réorganisation de l’entreprise, est nécessaire. Pensez alors que vous pouvez externaliser certaines tâches, comme l’administratif par exemple !

Et vous dans tout ça ? N’oubliez pas, que vous y avez aussi droit ! Comme dit l’adage, qui veut aller loin, ménage sa monture. Deux cas de figure : vous pouvez vous permettre la fermeture de votre établissement, ne vous en privez-pas !  Si ça n’est pas le cas, organisez-vous au mieux. Confiez ce qui peut l’être à certains membres de votre personnel, mettez en pause les affaires non urgente et pensez externalisation pour certaines tâches.  Enfin, n’oubliez pas de prévenir vos clients que vous vous absentez et partez ainsi l’esprit tranquille !

 

Vous souhaitez discuter avec nous de vos besoins en gestion administrative ? Demandez un devis personnalisé gratuit.

Que peut apporter un assistant administratif à votre entreprise de BTP ?

Gagnez davantage de temps dans votre activité et consacrez-vous uniquement à l’essentiel en faisant appel aux services d’un assistant administratif !

Boostez le développement de votre entreprise avec l’aide d’un assistant administratif

Solliciter l’aide d’un assistant administratif, c’est bénéficier d’un temps précieux en déléguant les tâches annexes à une personne compétente. Une personne capable de s’adapter à vos besoins. Au sein de votre entreprise de BTP, l’assistant administratif sera en mesure d’assurer le suivi administratif des offres de l’entreprise. Il sera aussi  capable de gérer le suivi des travaux et de la sous-traitance. Enfin, il vous apportera son aide pour assurer les formalités administratives liées à la gestion de votre personnel.

En intégrant un assistant administratif à votre équipe, vous consolidez la gestion de vos dossiers. Vous veillez à conserver une bonne communication avec les différentes personnes internes à votre entreprise, ainsi qu’avec vos partenaires externes. Par ailleurs, les assistants administratifs connaissent les réglementations en vigueur dans le domaine du BTP ainsi que tous les actes administratifs propres au droit des marchés.

L’assistant administratif BTP : une aide précieuse et un travail de qualité

Vous ne possédez pas les compétences suffisantes en secrétariat, comptabilité ou ne maîtrisez pas l’ensemble des outils informatiques généraux et spécifiques tels que les logiciels de paie, les tableurs ou les logiciels comptables pour réaliser vos travaux bureautiques ? Confiez vos diverses missions administratives à un assistant administratif formé. Votre assistant pourra également effectuer des recherches sur la concurrence ou gérer vos fournitures.

Entre le suivi et les relances de vos factures, la rédaction des contrats de travail, la prise en charge des formalités administratives liées à l’embauche ou encore la présélection des offres susceptibles de correspondre aux compétences de votre entreprise, les missions d’un assistant administratif au sein d’une entreprise de BTP sont multiples. Son champ d’action est large et son efficacité vous permet de vous concentrer à part entière sur le développement de votre entreprise.

Bénéficiez d’un réel gain de temps en employant un assistant administratif

Entrepreneurs et dirigeants d’entreprise de BTP, mettez la priorité sur l’amélioration de votre chiffre d’affaires ! Hiérarchisez vos tâches avec l’aide d’un assistant administratif. Celui-ci saura prendre en charge vos missions, qu’elles soient ponctuelles ou régulières. Cela vous permettra de consacrer ce gain de temps à la croissance de votre business. Parce que les formalités administratives ont tendance à être un frein au bon développement d’une entreprise, les confier à une personne compétente c’est se donner les moyens de faire prospérer sa société sur le long terme !

Vous souhaitez discuter avec nous de vos besoins en gestion administrative ? Demandez un devis personnalisé gratuit.

Comment vraiment déconnecter pendant les vacances ?

Vous êtes sur le point de partir en congé mais craignez de ne pas réussir à déconnecter ? Apprenez à faire une réelle coupure pendant vos vacances pour repartir du bon pied à la rentrée !

Se déconnecter du travail : un besoin essentiel

Si vous déconnecter du travail est avant tout un droit, il s’agit également d’une nécessité, quelle que soit votre profession. En effet, à l’heure où le nombre de burn-out n’a jamais été si élevé, il est essentiel d’apprendre à vous réapproprier votre temps libre et à lâcher prise. Si vous ne profitez pas de vos vacances pour faire une réelle pause, vous risquez de ressentir une baisse de motivation dès votre reprise.

Si votre moral pourrait pâtir de ce manque de déconnexion, c’est également le cas de votre santé physique. En effet, il est important de vous couper de votre travail pour diminuer le stress et retrouver votre sérénité. De plus, passer moins de temps derrière vos écrans vous aide à retrouver un meilleur sommeil et à vraiment vous reposer.

Préparez votre départ pour partir l’esprit tranquille

Pour pouvoir passer des vacances sans être sollicité par vos collègues ni par vos clients, il vous faudra anticiper votre départ. Faites le nécessaire en amont pour les préparer à votre absence. Pensez alors à prévenir les personnes qui pourraient chercher à vous joindre. Installer une réponse automatique sur votre boîte mail et à transmettre les coordonnées du collègue qui vous remplacera pendant votre absence. 

Également, il est indispensable d’apprendre à déléguer et de faire confiance à vos collaborateurs. Expliquez vos projets en cours à vos coéquipiers et n’hésitez pas à leur confier certaines tâches qui vous reviennent habituellement. En échange, vous pourrez aussi leur apporter votre aide lors de leurs propres congés. Si vous avez peur de vous sentir inutile, sachez que cela signifie seulement que vous êtes suffisamment organisé pour que l’entreprise puisse fonctionner sans vous le temps de vos vacances.

Prenez de bonnes habitudes pendant vos vacances

Même une fois bien préparé, il peut être encore difficile d’arrêter de vous soucier du travail lorsque vous n’y êtes pas, particulièrement si vous avez un poste à responsabilité ou que vous êtes travailleur indépendant. Pour y parvenir, il sera crucial de vous imposer une certaine discipline et de respecter quelques règles simples pour vous obliger à vous déconnecter.

La première chose à faire est de définir un créneau horaire sur lequel vous devrez éviter d’utiliser votre téléphone ou votre ordinateur pour ne pas être tenté de regarder votre boîte mail ni de vous sentir obligé de répondre au téléphone. Si vous en avez l’occasion, vous pouvez même opter pour une destination de vacances privée de wifi : déconnexion garantie !

Ensuite, vous pouvez également favoriser les activités d’extérieur et les activités sportives, qui vous permettront de lâcher prise et de changer d’air, tout en vous faisant oublier votre travail. Ce type d’activité vous obligera à laisser votre téléphone de côté et à vous concentrer sur le moment présent, ce qui ne pourra être que bénéfique pour votre santé physique et psychique. De plus, vos proches seront certainement ravis de pouvoir profiter pleinement de votre présence !

 

Vous souhaitez discuter avec nous de vos besoins en gestion administrative ? Demandez un devis personnalisé gratuit.

Comment retrouver sa motivation à l’approche de la rentrée ?

La rentrée approche à grands pas, et vous ne savez pas comment vous motiver à retourner au travail ? Vous trouverez dans cet article des conseils qui vous aideront à booster votre motivation !

Dressez la liste des avantages de la rentrée

Même si vous regrettez la fin des vacances, il est crucial de reprendre le travail dans un état d’esprit positif. En effet, les vacances semblent toujours trop courtes et pourtant, la rentrée a elle aussi ses avantages. Apprenez à apprécier les petites choses qui font votre quotidien et qui ont pu vous manquer pendant vos congés d’été : qu’il s’agisse de dormir dans votre propre lit, d’enfiler votre pull préféré à l’arrivée des journées plus fraîches, ou tout simplement de renouer avec vos collègues de travail, vous retrouverez forcément au moment de la rentrée des habitudes du quotidien qui vous feront plaisir et vous motiveront.

Reprenez le travail en douceur

En revenant au travail, vous aurez l’impression d’avoir des centaines de choses à faire. Il faudra alors établir un ordre de priorité pour ne pas vous laisser déborder par le stress. De même, évitez de procrastiner : la clé pour ne pas se sentir dépassé est de faire chaque chose en son temps afin de ne pas laisser le travail s’accumuler, ce qui pourrait nuire à votre productivité ainsi qu’à votre motivation dès la reprise.

Également, dans votre vie professionnelle comme dans votre vie privée, ne vous fixez pas trop d’objectifs à la fois. La rentrée est pour beaucoup synonyme de nouveau départ, ce qui nous pousse à prendre de nombreuses résolutions : manger plus sainement, faire du sport, arrêter de fumer, etc. En vous fixant un objectif à la fois que vous arriverez à atteindre, vous prendrez confiance en vous et vous sentirez plus motivé.

Gardez certaines bonnes habitudes de vos vacances

Pour rester serein à la reprise du travail, vous pouvez conserver certaines habitudes acquises pendant vos vacances. Vous avez pris l’habitude de prendre votre temps, de faire les choses à votre rythme ? Essayez de mettre cela en application au travail : ne vous mettez pas la pression et ne travaillez pas dans la précipitation si cela n’est pas nécessaire. En apprenant à prendre du recul sur votre travail, vous n’en serez que plus efficace.

Aussi, il est important que vous continuiez à prendre du temps pour vous-même. Si, au cours de vos vacances, vous avez découvert des activités qui vous ont plu, pourquoi ne pas faire de même à la rentrée ? Essayez-vous à une nouvelle activité sportive ou artistique qui vous permettra de décompresser et de profiter de votre temps libre. Pensez également à déconnecter le weekend : éteignez votre téléphone et oubliez votre boîte mail, ne serait-ce que pour le temps d’une soirée. Prévoyez des sorties avec vos amis et passez du temps avec votre famille. En bref : ressourcez-vous régulièrement pour ne pas laisser s’accumuler la lassitude et le manque de motivation.

 

Vous souhaitez discuter avec nous de vos besoins en gestion administrative ? Demandez un devis personnalisé gratuit.